logo

Jeter le gant

besnob-geurlain-agnelle-gants-parfumsEn 1872, la maison Guerlain propose, parmi ses parfums et divers cosmétiques, des peignes en écaille (ça plairait à moi), des éventails (ça plairait à Karl) et … des gants parfumés – créations introduites en France par Catherine de Medicis au XVIème siècle. Oulah, les gars, Catherine n’était-elle pas la grande empoisonneuse en chef de la dynastie? Il n’y avait pas que de la pomme dans ses gants, moi je vous le dis. Comment, tu n’as pas vu la Reine Margot?

On se calme. Moi, j’aime bien quand les marques anciennes réinventent leurs archives. Et à la perfide Cathy, je préfère penser à une comédienne du début du siècle, libre, un peu libertine, laissant la trace de son toucher dans la demeure de son amant. Genre: forget me not, j’ai laissé mes gants.

Guerlain fait donc appel à la fine fleur de la ganterie pour rééditer ses gants parfumés: Agnelle, ou la tradition du cuir à nos mains incarné. Depuis 4 générations, le savoir-faire des peaux s’y perpétue. On nous invite donc à découvrir:

« Le Gant du Parfumeur, gant bijou vibrant de petits clous qui célèbrent le motif emblématique de Guerlain, enivre délicatement avec les notes volées à Mitsouko. 500 €

Le Gant La Petite Robe Noire, coquettement échancré sur le poignet et ponctué d’un noeud, cristallise les notes de cerise noire, de rose et de patchouli, effluves subtilement et charnellement sublimées par l’agneau. 330 €  »

Boum. Oui mais ma cocotte, c’est ça le luxe. Cela change de nos mitaines empestées de tabac. Limite on nous conseille de glisser les gants dans leur écrin d’origine, à l’abri de la lumière et de l’humidité : ils garderont encore plus longtemps leur envoûtant parfum… C’est à dire de peu les porter. Voire pas, voire on se les fait offrir et on les hume dans leur boite quand on veut rêver. Voire on se remet au duel, pour tuer dès le jeter de gant.

The following two tabs change content below.
Elle vous raconte la mode de A à Z, sans hésiter à prendre des chemins de traverse, ne voit la vie qu’à condition d’être perchée sur des escarpins et n’oublie jamais que les vêtements sont avant tout une manière de se mettre en scène et de jouer…! Contact : marie@besnob.fr

Derniers articles parMarie (voir tous)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Jazz Hot