logo

Revue de Web n°156 : Armageddon, donc.

La fin, elle se mange sans faim. Tiens on va plutôt se pencher sur les blogueuses, les tweeteuses, les tumblreuses, les modeuses, les jouisseuses, les heureuses. Joyeux Noël.

On savait que la mode était un éternel recommencement mais à ce point-là… L’anecdote est à découvrir chez Doucement le Matin : en feuilletant le dernier catalogue de La Redoute, la blogueuse s’est soudainement arrêté devant une tenue casual chic, la veste militaire strassée lui rappelant quelque chose… Mais oui bien sûr : c’est exactement la même veste achetée 5 ou 6 ans plus tôt toujours à La Redoute. Même enseigne, même pièce, on change juste le mannequin et le reste du look. Retour vers le futur, gros foutage de gueule, non mais oh !

« Au fait c’est bien aujourd’hui qu’on doit mourir ? » Au prochain qui vous emmerde en parlant des mayas et de sa dépression, dites que le 21 décembre, c’est aussi la journée de l’orgasme. Hé oui ! C’est peut-être le bon moyen pour entamer une petite discussion-blagounette en mode drague avec le fameux beau brun qui bosse dans votre boîte et que n’avez toujours pas osé aborder depuis la rentrée. Par exemple, hein… Non parce que quitte à mourir, autant prendre son pied quelques minutes avant !

Cette journée du 21 décembre est tout de même l’énième occasion de vérifier à quel point les médias peuvent tourner en rond et en bêtise : sur le Huffington Post français comme sur le Telegraph anglais bref partout : chaque média a ouvert son post live pour la journée. Raconter ce qui ne se passe pas, donc. Fascinant.

Notre Violette préférée nous présente une petite typologie des twittas (féminin des tweetos, note du traducteur) qui nous fait bien nous bidonner. Si les profils s’appliquent exclusivement à une petite marge des utilisatrices de twitter (les wannabe-web-talents, les excitées du chiffre, les jeunettes de la blogo mode-beauté), autant dire qu’on les (re)connait toutes. Tiens, la lèche-boules: « Tu portes si bien le boléro, on dirait du Ravel ! #love« . #LOL #SBEPontekiffe #Followus!

Panique sur Instagram, en début de semaine: quoi? Non seulement il faut affronter la fin du monde mais encore il faudrait accepter en serrant les dents de se faire piquer nos photos (plus ou moins) talentueusement filtrées? C’en est trop: petit suicide annoncé. Ah non, mais attends il ne faut pas céder au cauchemar du web-connecté. Faites un tour sur le blog Culture Visuelle où il nous est expliqué raisonnablement en quoi notre vie (sur les réseaux) ne va ni s’arrêter ni fondamentalement changer.

Caroline Daily (bonjour Caroline) ne perd pas de temps quand il s’agit de faire acte de présence sur tous les médias de l’internet mondial. Elle anime ainsi depuis peu un Tumblr, cdgif, qui comme son nom l’indique s’appuie sur le principe de la remarque (commentant la vie de blogostar) illustrée par un gif décalé. C’est sympatoche, on regrette seulement qu’à force d’écumer ce genre de micro-blog, l’on retombe toujours sur les mêmes gif animés: sans surprise.

Adeptes de Homeland, on avait bien rigolé en matant la parodie menée par Anne Hathaway. Notons que depuis, on a cru remarquer une légère diminution d’écarquillement d’yeux de la part de Claire Danes (aurait-elle tiré la leçon de cette vidéo comique?). Toujours est-il que depuis la fin de cette deuxième saison, on ne sait pas comment on va réussir à patienter… En regardant les pochettes de jazz (très Blue Note) rhabillées par Ty Mattson à l’image de la série?

Crédit photo: Premiere.fr

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


4 réponses à “Revue de Web n°156 : Armageddon, donc.”

  1. Virgo dit :

    Oh oui, tout de même : les tumblr reaction gifs doivent cesser !

  2. Geofreeze dit :

    Bon la fin du monde est passée et j’ai même pas pu vous la souhaiter avant, donc ce sera bonne fêtes de fin d’années et bonne dinde/foie gras/chocolat/toute chose qui fait grossir/champagne à vous!

  3. Jennifer dit :

    Passe de bonnes fêtes toi aussi, on va se faire péter le bide pour fêter la non-fin du monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Je veux être blonde !

Une nouvelle star