logo

Tu fais quoi ce soir ? Du graffiti végétal

C’est le printemps, il fait beau, on n’a pas beaucoup d’argent mais on a des idées (tiens, ça me rappelle quelque chose…). Certains connaissent peut-être déjà puisque des artistes étrangers (Edina Tokodi, Anna Gartoth entre autres) s’en donnent à coeur joie dans leur ville depuis 2009 mais moi et mon train de retard venons de découvrir le graffiti végétal. On oublie la peinture et on prend de la mousse, tu sais ce truc qui n’existe pas à Paris, qui sent bon la nature : le résultat est beau, écolo et poétique… mais interdit ? on s’en fout ! Révolution verte !

L’idée est géniale, même que j’essaierais bien sur mon balcon (c’est la voisine casse-co… qui va être contente tiens). Parce que pour le coup, pas besoin d’avoir du talent (enfin si un peu mais soyons ambitieux) pour devenir graffeur vert, la méthode est toute simple, en cuisine on prend son mixeur et on mélange des bottes de mousse avec de l’eau, un peu de polymère absorbant et du lait (vous avez une autre recette, plus précise et en français, ici). Et puis on colle sa mixture sur les murs de sa ville la nuit venue avec ses nouvelles copines recrutées sur un forum d’écolo altermondialistes.  Ou avec son pote jardinier artiste (mais si, ça doit bien exister).

 

Source : ufunk

 

The following two tabs change content below.

Jennifer

journaliste web
Avec son cœur d’arty choc, Jennifer de Tougarinoff, aristo bobo chic, nous régale de son regard clair sur la mode, les people, les gadgets, les souliers, la vie et (re) la mode, j’insiste. Journaliste et blogueuse pointue, trentenaire et totalement parisienne, (voilà, c’est fait pour les catégories socio professionnelles, que la belle explose régulièrement), Jen est au fait de l’actualité du monde et du coin de sa rue ; elle épingle façon vaudou tout ce qui anime les filles. Contact : jennifer@besnob.fr


12 réponses à “Tu fais quoi ce soir ? Du graffiti végétal”

  1. Anne dit :

    Super idée ! J’ai hâte d’essayer…
    Mais si je ne me trompe, il ne s’agit pas d’antigel mais de la « gélatine » qu’on utilise dans les vases pour maintenir l’humidité plus longtemps.

  2. jennifer dit :

    Regarde, j’ai trouvé cette recette beaucoupl plus précise, j’essaierai celle-là perso :
    http://www.gerbeaud.com/jardin/decoration/graffitis-vegetaux-mousse.php

  3. Marie-Anne dit :

    Je trouve ça génial ! T’inquiète… moi non plus je en connaissais pas.

  4. Marie-Anne dit :

    Je trouve ça génial ! T’inquiète… moi non plus je ne connaissais pas.

  5. Caroline dit :

    J’ai vu passer ça pas mal de fois sur le net, à chaque fois ça me donne envie, et à chaque fois je me dis qu’il y a un ingrédient mystérieux intraduisible (water retention gardening gel) et que je vais donc forcément me planter (ah le beau jeu de mots !).
    Et bam, vous me faites y repenser et j’ai encore envie d’essayer (surtout avec le lien en français, avec des termes qui seront compris par le Truffaut du coin) !

  6. jennifer dit :

    Allez, la première qui se lance envoie une photo !

  7. Ushuaïaïaï dit :

    Et le premier il n’a pas le droit à l’appareil photo ? M’enfin !?

    Smoke it don’t scrib it !
    Weeds touch

  8. jennifer dit :

    oui tiens d’ailleurs un graffiti de bonne weed sur mon balcon, quelle riche idée (faut juste le soleil des Antilles)

    le premier qui tente envoie une photo alors 😉

  9. à vos balcons !

    Bonne soirée

  10. lyaa dit :

    Génial!!
    Combien de temps ça prend entre le temps ou on peind et le moment ou ça pousse?
    merci

  11. Jennifer dit :

    Ben quand je vois que l’herbe à chat pousse en une semaine de 10cm, ça doit être assez rapide.

  12. No dit :

    Bonjour,

    La recette est bonne, mais vous pouvez remplacer les polymères absorbant par de la sphaigne, mousse naturelle hyper absorbante que vous trouvez en jardinerie. Elle captera la moindre humidité pour la redonner ensuite à la mousse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

T’es pour qui ?

Moderne collection