logo

Karl et c’est tout

On n’a pas toujours été tendres avec Karl Lagerfeld, ici-même, promptes à exprimer notre lassitude de voir le créateur prolixe imposer son omnipotence tous azimuts, surtout ailleurs que dans la création modesque… C’était oublier que l’homme, à l’humour féroce, maitrise brillamment l’auto-dérision et sait mieux que quiconque comprendre l’air du temps quand il ne le précède pas d’un poil. « I only wear the latest thing, it’s my job. » Citation deuxième degré qui pourrait, sans se limiter au vêtement, être parodiée immédiatement en : « I only do the latest thing, it’s my job. »

Ainsi, revenant strictement à la création de vêtements et d’accessoires, Karl le magnifique nous offre aujourd’hui une ligne, KARL, délicieusement abordable (masstige, contraction de massmarket et prestige) et vendue uniquement sur le web (« digital first »). Lancée en exclusivité le 25 janvier (aujourd’hui!) sur Netaporter.com, KARL y offre également six robes du soir, en série limitée numérotée, outre la collection. Collection que l’on retrouvera en février au travers d’une vitrine unique, virtuelle et dédiée sur le site www.karl.com.

 

Dans le détail, que nous réserve KARL? Voyez-vous, j’ai eu la chance de découvrir la ligne lundi dernier. Oui. Chaleureusement accueillie dans l’élégant showroom tout juste aménagé, j’ai pu me pâmer devant vestes, spencer, pantalons et chemises blanches, autant de variations insolentes de l’adoré smoking, remarquer des pièces de cuir, jupes et perfecto sans manche, tâter sequins et lamés déstructurés, loucher sur une multitude de cols précieux.

 



Et pour la pose, j’ai choisi un perfecto en jersey de coton et résille, sporty-rock, un tee-shirt imprimé ton sur ton à l’effigie du créateur, réchauffé d’un manchon de fourrure, juste divin, issu de la ligne plus premium Karl Lagerfeld (l’autre collection présentée au showroom).

Ah, oui, les pièces oscillent entre 60 et 300 €, jusqu’à 1500 pour les pièces en cuir. Drôle, chic et presque abordable, Karl m’a tueR.

Afin de fêter ce lancement, rendez-vous aujourd’hui: Installation The Window Shop – 176 Boulevard Saint Germain – à partir de 16h30 Installation The Cube – Place Saint Germain – a 16h30

Natalie Massenet, Fondatrice, Alison Loehnis, Managing Director, et Holli Rogers, Fashion Director de Net-A-Porter seront sur place, avec la présence exceptionnelle de Karl Lagerfeld à l’installation du Cube à 16h30.

Bonus de dernière minute: “The New Mix”–une collaboration vidéo entre Karl and l’artiste Barnaby Roper.

The following two tabs change content below.
Elle vous raconte la mode de A à Z, sans hésiter à prendre des chemins de traverse, ne voit la vie qu’à condition d’être perchée sur des escarpins et n’oublie jamais que les vêtements sont avant tout une manière de se mettre en scène et de jouer…! Contact : marie@besnob.fr

Derniers articles parMarie (voir tous)



7 réponses à “Karl et c’est tout”

  1. Marie-Anne dit :

    Je préfère ta veste orange 😉

  2. Franchement?? Je susi toujours aussi dubitative là, voir encore plus! En fait il chasse carrément sur les terres d’IKKS et de All Saints… à part que All Saints fait bcp bcp mieux!

    Il devrait arrêter quelques temps avec les collections capsules et autres pseudo collab tellement « exclusives » qu’il en pond 465 par an!! Là pour retrouver une image juste « prestige » il faut qu’il la mette en veilleuse se concentre sur Chanel, qui commence à être entaché par toutes ces dérives de mass market et qu’il nous permette de reprendre notre souffle et de réinitialiser notre inconscient afin de jeter un reagrd renouvellé sur ses créations sans avoir en vision périphérique toutes les babioles cheapos qu’il a signé et autres collab’ à sous-sous!

    Karl tu deviens « fulgaire » (avec sa voix des guignols!;)!)

  3. Marie dit :

    @Marie-Anne: merci 🙂 c’est Zara
    @La Souris: ouais franchement, certains modèles sont vraiment créatifs (sweat et short de boxeur en similicuir verni) et bien fichus (chemise à empiècement débardeur dans le dos). Évidemment, le tee-shirt à son effigie me fait beaucoup moins délirer, mais les cols, ooooh, les cols… Non, honnêtement, j’ai été plutôt réconciliée.
    Ceci dit, si on ne pense qu’à ses actions strictement modesques (Fendi, Chanel et maintenant ses 2 nouvelles marques), rien que ça, hein, on se questionne sur son fonctionnement. Moi je pense que c’est une sorte de vampire qui ne dort jamais. Qui sait.

  4. Je viens d’aller y jeter un oeil et honêtement je persiste et je signe, il nous a pondu du sous-sous Alexander Wang, Âll Saints fait pareil mais meilleur qualité/prix et pour les cols, pareil pour le même prix il y’a bcp bcp mieux et plus créatif… 11 Objects font de pure merveilles… normal c’est les créateurs originaux en fait!

    Franchement Karl concentre toi sur Chanel!

  5. jennifer dit :

    D’ac avec la souris, mais je crois que de toute façon on sature grave de Karl tout court, la cerise sur le pudding c’est son shooting avec Zahia

  6. Marie dit :

    Ah oui je viens de voir ça 🙁 Du lourd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Juste pour crâner

Sandales et sans complexes

Boule à facettes