logo

JC/DC X Kipling

zushi---candy-say-02L’autre jour, j’étais invitée chez Monsieur de Castelbajac. L’homme aux multiples collaborations (touche-à-tout enchanté de se frotter à la production industrielle et de balayer tout élitisme au sein de la création) s’acoquine cette fois à Kipling (oui, oui, les sacs que vous croyiez juste nylon, comme la fille aux bas). Souvenez-vous, j’avais tenté de vous faire changer d’idée et de vous emmener loin de la simiesque égérie et des bagages so 80’s.

nadyal-S---red
JCDC prend, lui, le contre-pied immédiat de cette image un peu arrêtée sur nos années lycée (les miennes, en tous cas), en électrisant le gentil singe de la marque, en n’hésitant pas à en montrer le squelette, danse macabre mais joyeuse se mouvant sur autant de sacs à dos et cabas.
Mon goût à moi se jette sur les petits sacs de dames. (Sans blague). Aumonière matelassée ou pochette perfecto en cuir (rencontre entre Johnny Rotten et Mademoiselle Chanel), la référence bourgeoise encanaillée s’y éclate. Sans parler des pochettes aux motifs nuage, boite de bonbons avec nœuds et spatio-singe qui sont du miel pour les yeux, drôles, illustratifs, naïfs (tout JCDC).

jcdc-felix-the-catJCDCoursJCDC-convesrejcdc-canap-nourssophiejcdc-ronsonjcdc-ronson2 Sinon, nous avons visité les archives de la maison Castelbajac, caverne d’Ali Baba où l’accumulation est maitre-mot, sur les vêtements eux-mêmes, sur les portants, au détour des allées de portants, bref dense et enchanteur capharnaüm. Sinon nous avons eu les ongles peints aux motifs des sacs funky grâce à Sophie, artiste en miniatures d’ongles. Sinon nous avons vu Jean-Charles signer le tableau qu’il se préparait à offrir à Joséphine de La Baume et Mark Ronson pour leur mariage provençal. Sinon, nous avons passé un moment parfait.
Je vous reparlerai de tout ceci (les sacs): nous devrions vous proposer de très belles surprises prochainement.

The following two tabs change content below.
Elle vous raconte la mode de A à Z, sans hésiter à prendre des chemins de traverse, ne voit la vie qu’à condition d’être perchée sur des escarpins et n’oublie jamais que les vêtements sont avant tout une manière de se mettre en scène et de jouer…! Contact : marie@besnob.fr

Derniers articles parMarie (voir tous)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Chic (du) dessin!