logo

Et la Rivieira vieira

chanel-tale-fairyMercredi 11 mai. Les phobiques du vendredi 13 rongent leur frein, les terroristes de la fête des mères préparent leurs gilets pare-balles, certains pleurent sur leur compta 2010 et l'on se sent bien las. Écoutez. Nous allons nous offrir une petite récré, dégager 25 minutes de cinoche, ça ne fait jamais de mal, surtout loin de Cannes… Cet érudit de Karl marque (Karl marque, ok?) à nouveau de son empreinte multitools la collection Croisière de Chanel. Pour cette collection qui a défilé au Cap d’Antibes lundi dernier, et puisque la Croisette s'amuse à deux jets de galets de là, Karl Lagerfeld a imaginé, écrit et réalisé The Tale of a Fairy, un court métrage mettant en scène Anna Mouglalis, Kristen McMenamy, Freja Beha, Amanda Harlech et l'incontournable Baptiste, la fine fleur des égéries Chanel, quoi… « C’est un film sur le mauvais usage de l’argent qui commence dans la violence et finit dans les s

entiments » Karl Lagerfeld, mai 2011. D'accord.

En regardant le teaser (je n'ai pas encore dégagé mes 25 minutes), je me suis amusée, interloquée, enthousiasmée et je compte bien vous faire partager ce sentiment jouissif. La preview commence comme un Godard qui aurait très bien révisé son To catch a thief d'Alfred Hitchcock, c'est à dire qu'en plus de l'angoissant échange entre les personnages, technicolore, on n'y panne pas grand chose. Normal c'est le teaser, j'insiste, du coup, j'ai très hâte de regarder le film en entier, l'intrigue haute bourgeoise (mère, fils, sœurs, amants?) semblant rebondir façon Théorème (Pasolini) à l'arrivée d'une belle sauvageonne à demi-nue (Freja Beha). Serai-je déçue par toutes ces promesses qui paraissent jongler avec les clichés du genre?

Le film en entier: « The Tale of a Fairy » par Karl Lagerfeld, à visionner ici. Celui-ci étant produit par les brillants Walter Films.

zp8497586rq
The following two tabs change content below.
Elle vous raconte la mode de A à Z, sans hésiter à prendre des chemins de traverse, ne voit la vie qu’à condition d’être perchée sur des escarpins et n’oublie jamais que les vêtements sont avant tout une manière de se mettre en scène et de jouer…! Contact : marie@besnob.fr

Derniers articles parMarie (voir tous)



Les commentaires sont fermés.

YOU MAY LIKE