logo

Revue de Web n°80 : Dior, ok corral. Et le reste, heureusement.

Maria-Luisa-Black-Silk-Taffeta-Gown-by-John-Galliano-for-Christian-DiorAujourd’hui, la fashion week verra son défilé Dior maintenu pendant que John se contentera du parc de sa clinique de détox aux Etats-Unis. On ne pouvait pas manquer de recenser les posts intelligents sur l’affaire Galliano/Dior pour cette revue de Web, nous qui n’avons toujours pas réussi à en parler (même si à l’inverse de certains, nous ne sommes pas persuadées que ce ce triste buzz signe l’arrêt de mort professionnel du créateur). Pour plus de légèreté, sont également au programme des glaces freaky au lait maternel, un site de rencontres pour grosses (spéciale kassdédi à John), les abbérations du big brother Iphone et un guide pour faire sa diva pendant la semaine de la mode. 1, 2, 3, feu !

John Galliano viré par la maison Dior, une vidéo du créateur ivre en train de tenir des propos inexcusables pour LVMH, vous connaissez toutes et tous l’histoire. Les blogueuses mode qui aiment toujours donner leur avis sur tout se sont montrées assez discrètes sur le sujet, et pour cause : faut-il choisir son camp ? Sans vraiment en choisir un, voici les posts ci et là qui méritent d’être lus si tant est qu’on s’interroge sur les raisons d’une telle chasse à l’homme depuis la mise en ligne de la vidéo mettant à terre la défense du couturier.

* Pour L’Express Styles, Géraldine nous rappelle par la voix de Maria Luisa Pournaillou, fashion director au Printemps, que John Galliano est « paumé, malade, provocateur oui, mais antisémite, non ! On parle tout de même de quelqu’un qui est apparu en rabbin à la fin de l’un de ses shows. Il a voulu choquer, ça s’est retourné contre lui. Par un acte d’extrême autodestruction, John Galliano est allé heurter la susceptibilité  d’une société hyper sensible sur le sujet. »

* Pour Nathalie Petrowski, sur Cyberpresse, c’est surtout, hormis la dérive d’un mégalo, la solitude d’un homme que la vidéo met en exergue : « Voilà un des hommes les plus adulés de Paris et du monde de la mode, (…) voilà un artiste béni par le succès et la richesse, et pourtant il n’y a personne à sa table, personne pour le protéger contre lui-même. C’est peut-être, en fin de compte, son plus grand drame. »

* Enfin, sur le blog ModeOpératoire, l’auteur fait le parallèle avec Céline, l’écrivain bien sûr, pas la maison (!). Texte qu’on recommande. Et nous ? Au final, on a beau lire des textes de blogueurs sur le sujet, des articles de journalistes et les avis, rares, des autres créateurs, on ne réussit pas à se faire un avis définitif. Peut-être parce que tout va trop vite, de plus en plus vite…

*Peut-être aussi que le modèle de starification-personnalisation de la maison Dior a fait son temps et n’arrive plus du tout à gérer les limites d’une créativité dont on a sublimé l’ego. Propos odieux mis à part. C’est la mise à pied très droite dans ses bottes que l’on questionne, pas la nature du débordement nauséabond et insupportable… (Pas de lien, juste là, simplement une sorte de point de vue flou sur la question). Au cours de la fashion week, chacun parait lassé (importuné, dérangé, ne sachant pas comment faire face) par l’épisode. Les pronostics vont bon train, chez Libé. Et tout cela s’enchaine par une très grosse « laisse-aller-c’est-une-valse-des créateurs », limite vase communicant. Que va devenir Pilati que nous aimions d’amour pur?

Après le parfum au sperme de Lady Gaga, voici la glace au lait maternel. Ce sont les anglais The Icecreamists qui ont eu l’idée : après avoir proposé sur un forum de mamans d’acheter leur lait, les glaciers ont aussitôt mis en vente la glace Baby Gaga. Pour 14 euros, vous aviez droit à une boule de vanille de Madagascar avec son zeste de citron présentée dans un verre de Martini avec, à côté, dans un biberon, un cocktail à base de lait maternel et une seringue d’azote liquide. Yummy ! Le plus dingue, c’est que le succès fut tel qu’il y eut rupture de stock. Heureusement, Ladies Room nous précise que la glace a été retirée du marché depuis par crainte d’une transmission de virus. Les gens sont dingues (on fait la même conclusion à chaque revue de web, on sait on sait).

Ras le bol des sites de rencontres à toutes les sauces ! Adopteunmec, tonjulesauxencheres, les sites pour les gens de droite ou de gauche et maintenant Adopte-une-ronde.com (on a reçu le communiqué de presse, voui). Allez voir leur page d’accueil et vous avez tout compris… Bref, vive la galoche au bar du coin le vendredi soir. Plutôt que le reste, tout le reste.

Billet punchy funny de Garance qui nous donne en quelque sorte les 10 commandements pour être à coup sûr photographiée par un streetstyler pendant la fashion week. Le ton est celui qu’on aimait tant chez elle, ça se moque un peu des modasses prêtes à tout, on aime et on linke. Extrait : « Porter n’importe quoi —> Portez une chaussure en chapeau, faites vous une jupe avec votre rideau de douche, empruntez une veste à un travailleur en bâtiment pour aller avec votre sac en plastique Jil Sander. C’est miraculeux comme ça marche. »

Enfin, qui, détenteur de l’Iphone (3 ou 4, peu importe) n’a pas été confronté au remplacement impromptu de mots en plein délire littéraire et smstique? Qui, hein, qui? Une page FaceBook s’est mis en tête de recenser les meilleurs remplacements orthographiques involontaires du soi-disant smart phone… Les raisons de ne pas prendre un Iphone, on s’y reconnait, comme quand en écrivant pfff on se retrouve à envoyer pute. Trop classe. On ferait bien le même en français, mais on ne veut dévoiler nos échanges. en tous cas, on fonce dans l’empathie et la mortederirerie, en anglais.

Crédit photo: Strawberige.

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


3 réponses à “Revue de Web n°80 : Dior, ok corral. Et le reste, heureusement.”

  1. Agathe dit :

    Bonsoir,

    Le lien présentant les raisons pour ne pas prendre un Iphone ne fonctionne pas 🙁 vous pourriez corriger l’adresse pour qu’on rigole aussi ? 😉

    Merci !

  2. Marie dit :

    Bonjour Agathe, normalement, cela devrait fonctionner! Je viens de corriger.

  3. Agathe dit :

    Merci ! Je viens de me bidonner pendant 10 minutes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Faux semblant

test