logo

Revue de Web n°76 : Des goûts et des couleurs…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/really-simple-facebook-twitter-share-buttons/really-simple-facebook-twitter-share-buttons.php on line 538

revue de web BesnobLes poils du minou, nos amis les animaux, les hommes, Garance Doré toujours en mode american way of life, l’humour, le rose qu’on nous propose, les goûts et les couleurs donc… Petite revue de Web, un tantinet féministe.

En plein hiver, oserez-vous avouer que vous êtes un peu moins attentive à la repousse des poils sur vos gambettes, sans parler du maillot… Mais si, parlons-en du maillot justement. C’est via le blog Doucement le Matin, qui nous parle de poilistiquement correct, qu’on a atterri sur le blog d’Olympe et le plafond de verre (blogueuse féministe). Sujet du jour : La défense du poil – contre la dictature de l’épilation intime, pamphlet de Stéphane rose. Des prises de position qui nous parlent, non pas qu’on sortira poilues comme papa cet été en bikini, mais des choix et des normes qu’il est bon de revoir avant de suivre des tendances comme des moutons gardés par des hommes et un esprit de marketing tordu… Un peu de féminisme, ça ne fait pas de mal par les temps qui courent.

Tiens, puisque nous sommes au poil, on écarquille les yeux sur cette initiative italienne (on est à deux doigts de qualifier ceci de berlusconesque, mais on n’a pas tant d’a priori sur les ritaux) aperçue chez DocNews. Initiative donc, de faire naitre une sorte de calendrier Pirelli de l’association italienne des Artisans du cuir. Et c’est l’inénarrable Oliviero Toscani qui s’y colle, ne trouvant rien de plus authentique qu’un pubis de femme pour symboliser ainsi le travail des peaux. Une origine du monde sauce classe-à-l’italienne qui fleure bon l’archaïsme machiste et le poil de foufoune au vent. CQFD.

Pas de bol pour Greg Romano, l’humoriste qui fait dans le billet lourd et bourrin pour le blog La Vie en Rose, aujourd’hui on a sorti la carte de la féministe (un tout petit peu). Le comique (les goûts et les couleurs n’est-ce pas, ahem…) nous donne cette semaines Ses 10 phrases à ne pas dire lors d’un rencard. Très bien, on s’attend à rire avec lui. Raté. Voici quelques exemples tirés de son papier : « Ne lui dites pas « Tu me fais trop penser à mon ex, mais en plus grosse. » Dites lui plutôt « Toi, tu as l’air de bien aimer les croque-monsieurs. »; Ne lui dites pas « En ce moment je suis en conditionnelle, mais je crois sincèrement que j’en ai terminé avec mes problèmes de violence. Aller voir mon ex au cimetière du Père-Lachaise m’a beaucoup aidé. » Dites-lui plutôt « Ca peut m’arriver d’être en colère, mais rien de méchant. » ou encore « Ne lui dites pas « J’ai vraiment envie de te mettre une cartouche et de te faire boiter comme un animal blessé. » Dites-lui plutôt « Je suis du genre chasseur. » Alors Greg Romano joue au Théâtre Montmartre Galabru et prépare un one-man show. Bien bien bien, on aimerait lui proposer de développer sa prose, ça peut être très drôle de jouer le mec lourdeau, beauf tout ce que vous voulez, encore faut-il avoir l’intelligence des mots, une finesse d’esprit, savoir jongler avec le bon goût et le mauvais goût,  enfin tout ça pour dire : on trouve ce billet d’une nullité affligeante.

En parlant de rose. Le rose chèvrefeuille est LA couleur de notre été 2011. C’est Pantone qui l’a dit. Sauf que eux ils parlent anglais, donc ils disent Honeysuckle rose et ça semble déjà moins tarte. Surtout si l’on pense au standard de jazz. Bref, la nuance, courageuse, sûre d’elle, vitale nous fait penser au fuschia YSL ou Rykiel de la grande époque, mais délavé, calmé, très floral et incarné. Mais bon, la perception des teintes, ce n’est pas une mince affaire. Parfois, mais surtout le dimanche s’interroge justement sur la technique de prescription de boites comme Pantone. J’espère cependant qu’il ne lui a pas fallu un brief de 3 jours pour nous pondre la découverte de l’année. Et de souligner qu’au vu du moral actuel des gens, ce n’était pas très compliqué de déterminer une envie de voir la vie en rose…

Ainsi, c’est plutôt marrant de constater qu’une fois une définition donnée il est bien plus simple d’y faire entrer quasi toute la palette, comme pour justifier les talents de madame Irma de prescripteurs de tendances colorées ou la perception non daltonienne des intéressés. C’est la cas de The Parisienne qui s’enthousiasmant pour ce rose chèvrefeuille illustre son post de modèles rose orangés, rose thé, magenta quand le rose n’y est pas carrément fluo. Ok, un rose c’est rose, quoi. Chez Maxitendance, Zack est nettement plus précis dans la démonstration. Pourtant, les exemples choisis sont loin d’être aussi très discrets et élégants que l’auteur le déclare… Difficile, cette histoire de couleurs, quand on n’est pas à côté de la plaque sur la teinte elle-même, bin, c’est sur son qualificatif que ça pêche.

Nous on a envie de dire, le rose ok et vive le jasmin (et sa révolution).

Garance Doré a failli nous faire le plus beau cadeau bloguesque de ce début d’année : créer une rubrique « Post bourrée ». Garance nous raconte une conversation avec une copine alors qu’elles se descendaient des gin-tonic. Jusque-là rien de super excitant, d’ailleurs les extraits de leur dialogue n’ont pas provoqué de crise d’hilarité chez nous, en revanche lorsqu’en PS elle écrit : « Pour tout vous dire, je me suis demandée si je devais ajouter une catégorie, « post bourrée », puis après je me suis que ce ne serait pas chic et que si Anna Wintour passait par là, ou bien ma mère [coucou maman !], elles se diraient « oh, ce n’est pas chic ! » », on trouve ça dommage, ce manque de folie. Garance après trois vodka qui balance sur sa vie sexuelle avec le Sartorialist et livre des vrais potins sur les people qu’elle croise, ah oui nous on adorerait ! Lâche-toi Garance !

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


4 réponses à “Revue de Web n°76 : Des goûts et des couleurs…”

  1. Geofreeze dit :

    « Toi t’as l’air d’aimer les croque-monsieurs » C’est divin!
    Ma préférée reste: « Je vis en coloc’ chez mon ex, ca m’arrive encore de la démonter de temps à autre avec mon meilleur pote. »
    Et sinon je suis fan de ce site, je suis un mec, mais je le lis dans mes flux, ca compte pas alors hein?

  2. Bertille dit :

    Moi, j’ai surtout adoré (une note + tard, quand elle a précisé « qu’après 3 verres, elle était pompette »…Je me souviens de ses premières notes (2006) où elle était franchement drôle avec un verre de trop…mais bon…dommage, quoi! 😀

  3. jennifer dit :

    Geofreeze : en fait c’est pas le site mais l’auteur de la note insipide qui m’énerve, toi je t’en veux pas parce que tu remontes le niveau en nous lisant… hmmm, mes chevilles vont bien merci 😉
    Bertille : nous sommes d’accord…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

YOU MAY LIKE

Adieu, baltringue !