Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/wordpress-ping-optimizer/cbnet-ping-optimizer.php on line 533
logo

Revue de Web n°55 : Bonnes balances


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/really-simple-facebook-twitter-share-buttons/really-simple-facebook-twitter-share-buttons.php on line 538

lavoine033Lecteurs assidus de la revue de web, nous revoici. Cette semaine encore un tutti frutti de perles webesques, de l »actu, de la musique, du cinoche, de la sueur et du sexe (« ça » c »est pour attirer le chaland, il paraît que d »écrire Taylor Momsen, ça marche bien aussi), passés au crible du fascinant concept dit de la bascule…

Qu »est-ce que c »est que cette histoire de bascule? C »est Marcel Ramirez qui nous fait découvrir cette idée, mon dieu, mystique. Travaillant du lundi au vendredi à des horaires somme toute classiques, la moitié de la semaine au bureau se situe donc exactement au mercredi, 12h tapantes. C »est donc là, à ce moment précis, que la BASCULE s »effectue vers la deuxième partie de la semaine, et que nous pénétrons dans la zone d »approche du weekend tant attendu. MAIS, « nombreux sont ceux qui ne savent pas comment « basculer » avec classe, et profiter dignement de l »approche du weekend chéri par tous« . Dès lors, Marcel Ramirez nous propose chaque semaine son mode d »emploi pour une bonne Bascule. Et nous adhérons à la secte, sans vergogne. Pour cette veille de weekend (pitié pas de Thank God it »s friday! lu dans tous les mails pros de tous les vendredis), du sport cycliste lié à Brian Eno, si, si, du tennis qu »on laisse béton et du Lost qu »on comprend enfin (?). Chauffe, Marcel. Rendez-vous est pris, dès maintenant et chaque jeudi pour la Bascule avec moi.

Sinon, quoi, en parlant de bascule, comment veux-tu, comment veux-tu… Un peu d »actu (pas vraiment brûlante, voire carrément réchauffée) : la sortie de Sex and the City 2, le film. Comme marques, boites de com », médias et autres supports multiplient l »exclusivité (qui perd de son sens par péché d »abondance), la moitié de la terre a d »ores et déjà vu le dernier opus en avant première. La Boite à Sorties, sous la plume complète (attention spoiler) et pertinente de Margot Boutges, nous en livre une critique transversale. Soulignant ce qui nous avait déjà désespérément déçu dans le premier film, mais en pire, Margot nous a convaincu, nous n »irons pas voir la resucée mercantile, fifille, bourrée de stéréotypes cul(turels) de ce qui fût une série pourtant culte auprès de vos acides serviteuses. En résumé, aller voir ce film c »est comme de remâcher un chewing gum laissé de côté, ayant perdu tous ses arômes, provoquant de l »aérophagie et collant aux dents.

Bascule avec Blast, qui nous arrive en ligne et nous revient en blog. Pointu, luxueux, épuré, le site traverse tous ces domaines qui nous tiennent à cœur, on y voyage-voyage au détour de posts sur ces événements d »ailleurs auxquels nous n »irons jamais. Tandis que le blog nous uppercute à coups de shots visuels à la légende succincte bien qu »absolument informative. Une bonne balade chronophage en perspective sur chacun des deux supports, c »est con, il fait de nouveau beau…

Dans la série « Bascule mais sans moi», Marie Luv Pink. La blogueuse a fait une vidéo, dans le cadre du « Buzzons toutes pour Wonderbra », où l’on voit la modeuse faire genre « je fais tout plein de mouvements de folïe et t’as vu ! mes seins restent bien calés dans mon soutif bandeau Wonderbra ». Alors nous, pour l’avoir testé, c’était le 6 avril dernier, remember), et bien on peut vous dire qu’on a « lolé » comme son public, mais dans le sens inverse. Nous, son test, on l’aurait aimé plus objectif, plus fun, et plus « allez j’y vais je me lance et j’arrête de faire ma prude au bout de deux secondes ». Tant qu’à faire une vidéo-test pour un soutien-gorge, autant y aller à fond. Non, la bande-son sympatoche ne nous aura pas suffi à nous ranger du côté des kikoolol en commentaires. Dommage.

Plus rock, même complètement et fidèlement rock, le blog de Terry Richardson continue de nous donner le sourire chaque matin avec la tasse de thé (certes, moins rock comme détail, mais nous on pense Mick Jagger, tea time et Under my thumb – genre). Cette semaine on a tout particulièrement apprécié les instantanés illustrant Abel Ferrara (qui semble ne pas vieillir, on aimerait sa recette… Botox ? Abel ? NO WAY) et toujours sa chère mom, dont le look demeure toujours aussi punk borderline. On te kiffe, Terry. Et ta mom, aussi.

Taylor Momsen, au fait.

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


3 réponses à “Revue de Web n°55 : Bonnes balances”

  1. Stéphanie dit :

    La Boîte à sorties confirme ce que je pense. Et j’ai ri aussi.
    Plus que dommage pour Marieluvpink : navrant. J’ai pesque honte honte d’être une  » blogueuse mode « , entre-autre, et d’être une femme. Si je suis exigeante avec moi, je le suis avec les autres, aussi.

  2. jennifer dit :

    il y a un très bon petit article sur l’Express écrit par Géraldine (Dormoy) à propos des blogueuses rémunérées par les marques. Les lectrices se lassent, j’y pense et elles oublient… ? (ce qui est dommage c’est que je sens que je suis la seule à penser que ce bandeau de merde est… donc une merde.)

  3. Stéphanie dit :

    @ Jennifer : je vais relire l’article.
    Je confirme que ce  » bandeau de merde est… une merde « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Funny games

Artistiquement vôtre