logo

Revue de Web n°50 : Who’s Next


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/really-simple-facebook-twitter-share-buttons/really-simple-facebook-twitter-share-buttons.php on line 538

logo WSN_10-blackA moins d »avoir fait une rehab dans un bunker suisse sans moyen de communiquer avec l »extérieur, la présence des salons Who »s Next & Première Classe à la Porte de Versailles ne vous aura pas échappé. D »autant plus que cette année, Sony y avait installé un espace avec Vaio à disposition des blogueurs. Chaque année, ce rendez-vous des professionnels de la mode est l »occasion de découvrir les prochaines collections mais surtout les jeunes créateurs et labels émergents. Le salon a fermé ses portes mardi soir mais pas de panique, on vous dit tout de ce qu »il ne fallait pas rater sur le salon à travers six blogs de modeuses. Le meilleur de cette cuvée Who »s Next 2010, c »est maintenant !

Commençons avec Mademoiselle Quincampoix, à qui l »on doit – avec Jay et Marie-Hélène – les meilleurs posts publiés en temps réel. Il faut dire qu »elle et ses comparses avaient pour mission de faire vivre Who »s Next sur la blogosphère via des posts quotidiens accompagnés de visuels. Mademoiselle Quincampoix étant sur place chaque jour pendant le salon, on peut en prendre plein les mirettes. Ca commence avec le coup d »E.T.A.T. et les graffeurs qui envahissent le salon pour ensuite voir un défilé de créations et de noms à retenir d »urgence : Killygrind, Broken Fab (la blogosphère est unanime), Ellen Truijen, Neurotica, Chic Alors !, Alix de Moussac, Rabbit on the Run (là aussi, blogosphère mode unanime pour ces imprimés maya) etc. On se pâme également devant la collection AH prochaine Petit Bateau, qui réintègre son logo old school à ses vêtements et sacs, du pur chic français vous allez adorer. Bref, pour la faire courte, allez directement sur le blog de Mademoiselle Quincampoix, et régalez-vous de tous ses posts récemment publiés. On a nous-mêmes fait le salon et on vous confirme que le choix de la miss est top !

C »est logiquement qu »on va ensuite  faire un saut chez Jay alias Oversize me. C »est avec grand plaisir que l »on se trouve un premier coup de coeur commun, pour Warmi, une marque franco-colombienne où la robe-T-shirt en maille se couvre d »oiseaux de paradis et où les épaulettes et cols sont irrésistibles. On reste dans la maille avec la créatrice Stella Pardo dont on adore le col claudine qui devient accessoire-bijou et Eternal Child qui nous réveille avec ses pulls XXL aux imprimés et volumes funky. Ne sautez pas sa note sur la marque suisse Broken Fab, dont les bijoux en perles au look electro-Bogdanov feront sensation très vite en magasin, à n »en pas douter.

Parce qu »il faut toujours une râleuse pour harmoniser toute cette euphorie ambiante sur le salon, dites hello à Angie ! Mode 1, Angie, nez de luxe : « Cette édition était placée sous le signe du bleu/blanc/rouge – comme le sac distribué, mais qui puait « l »essence » ou je sais pas quoi mais surtout trop petit à mon goût… ». Mode 2, Angie, décoratrice d »intérieur : « D »ailleurs, j »ai trouvé la déco du salon « bof bof », d »habitude je suis « émerveillée » mais cette fois-ci même les hôtesses n »avaient pas de tenue original, juste une blouse blanche..Et pourtant en septembre dernier, elles avaient le look ! ». Enfin, Mode 3, Angie et cette bande de créateurs frileux : « Je n »ai rien vu d »extraordinaire, pas eu non plus de coup de coeur en particulier. Je trouve que les marques prennent de moins en moins de risques, on retrouve toujours la même chose, du « déjà vu »… des marinières, des clous encore des clous.. – et pour celles qui n »aiment ni les marinières ni les clous, elles s »habillent comment ? » Même si on n »est pas d »accord sur tout, tu nous as bien fait rire, et puis tu sauves ta peau avec ces adorables sacs cartables Miniseri.

Parenthèse technique: les fameux sacs puant ont été sérigraphiés (sûrement dans la nuit précédant l »ouverture, on sait un peu comment ça se passe la charette des salons) et cette odeur prégnante aussi bien que toxique n »est autre que du solvant, très présent dans les encres de sérigraphie. Voilà.  Ceci (la puanteur) n »a bien entendu pas échappé à l »œil frais et chatoyant de La Malveillante. On l »avait découverte lors de son arrivée à Paris, ça y est elle est devenue une blogueuse mode et influente. Évidemment on n »apprend pas grand chose sur le salon lui-même, (quoique, les explications du défilé nous ont laissées baba) tant le show tourne autour de la personnalité irradiante de Vaness la Bomba. Même si la recette malheureusement se fatigue un tantinet, on adore ses jeux de langage et son culot hilarants. Et on vous incite à lire d »autres posts, rien que pour la traduction en Anglais, riche en citations…

Keflione n »a rien d »un modeux prescripteur arpentant les allées tel le chasseur en Sologne. Non, lui son truc c »est plutôt le street art, mais comme cette saison au Who »s Next le street art était à la mode, le voilà parti dans l »univers impitoyable « des hôtesses, des gens beaux et sûr d’eux, des commerciaux, des italiens qui vendent des bottes, du Champagne et une déco digne de la crise ». Ah bah oui, lui aussi a trouvé ça un peu cheap. Mais a découvert notre beloved Tatty Devine, tout n »est pas perdu.

Les deux pieds sur la Lune de son côté, a détesté. Hum, faut dire que spécialisée dans l »enfant, elle s »est un poil plantée de salon (et sait en rire). Mais ce n »est pas tout à fait de sa faute, puisque espace « Chield » (comme dit La Malveillante) il y avait tout de même. Sont-ce les marques qui se seraient plantées, dès lors, confondant le Who »s Next et Playtime? Bah, à moitié, puisque plusieurs marques de prêt-à-porter adulte ont changé de camps et habillent depuis maintenant tout de suite les enfants. À l »instar de Sylvia Rielle (dont on avait adoré les perfectos de couleurs et les robes de cuir) créant By Sissi (collection dédiée aux filles de 10 à 16 ans), mais on en reparlera.

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


Une réponse à “Revue de Web n°50 : Who’s Next”

  1. Hamdane dit :

    Personnellement, je ne crois plus trop en Sony : Trop de probl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

YOU MAY LIKE

Pour de faux, tellement vrai