logo

Revue de web n°39 : Il me le fauve…

blogs_mode_leopardLorsqu’on interroge les hommes sur ce qu’ils pensent de l’imprimé léopard, bien souvent on obtient du rire moqueur voire du dégoût. Pour une fois, les filles s’accordent à dire que leur avis, elles s’en moquent effrontément ! Qu’ils aiment ou non, on s’en fout : la folie du félin en fourrure ou en accessoire, on l’adopte toutes, même les plus dubitatives se laissent séduire. La preuve avec cette revue de web « Gloire au léopard » !

Chez Pocahondas, la chasse au grand félin n’est pas directement ouverte, puisque le post qui nous intéresse tourne surtout autour d’une robe zippée H&M. D’ailleurs, graou, elle est super pas mal cette robette, mais revenons à nos grands chats. Bon, bah, quoi, il y a là toutes les tendances de la saison, quand même très très bien exprimées. De la bottine à clous, du zip, du noir, du 80’s, de la folk, du rock, du gilet délicat, de l’oversized et du moulant, du léopard, donc… Oui, dit comme ça on pourrait craindre l’indigestion et une forme d’acharnement modeux un peu sot. Mais non. Tout est parfaitement portable, séduisant, léger et pointu, beaucoup plus belle sauvageonne que rature de safari, ni timide ni vulgaire, comme nous, quoi. À Pauline nous décernons le trophée du bon outfit (ah, ah, oui, là on se moque des blogueuses d’Issy les Moules parfaitement fluent).

Y a pas à dire quand on est douée de ses mains, bin, c’est bien. La Poule à Petits Pas, hop, hop, avec un patron, du tissu acheté au Marché Saint Pierre, du fil et des ciseaux nous concocte une robe romantique et fauve quasi d’esprit Marant (Isabel), en moins rock, au prix d’une formule chez Paul (les sandwiches). Malgré les commentaires qui ont sorti les freins de 4X4 dès qu’ils ont lu « léopard », nous on trouve ça presque trop discret et raffiné, sage, quoi, cet imprimé évanescent. Ou c’est peut-être la viscose qui nous effraie. Une petite mousseline de soie aurait mieux fait l’affaire, ok, au prix d’un déjeuner dans un vrai restaurant et de sa bouteille de pif en sus. Et puis, nous on dit ça, mais c’est pas demain la veille qu’on se taille un costard…

Pour celles qui n’osent pas encore l’all over bestial, il y a bien entendu l’option accessoire léopard par ci, détail panthère par là. C’est ce que préconise Absolutely Glamorous via son foulard coquelicot de chez Kookaï. Entre le chèche, le carré slave (ce n’est pas cochon) et l’étole Brigitte-c’est-chaud, sûr que ça sent l’item mis en rupture de stock par la force de l’influence bloguesque. D’ailleurs, il n’ y en a déjà plus. T’inquiète, cela s’appelle le syndrome marinière, sequins et veste officier et ça existe depuis que la blogo mode existe, il y a un an, y a un siècle, y a une éternité. On ira où tu voudras… Bref. Vous savez quoi? Chez Kookaï, nous on lorgne du coup et pour se consoler, sur un gigantesque sac en poil de félin. Chut, fais vite tu l’auras peut-être avant les autres.

A lyon, c’est chez Carnets de Mode qu’on tombe toutes amoureuses de la jupe en crêpe de georgette Isabel Marant. Stéphanie boudait la créatrice malgré l’engouement général des modeuses mais c’est fini : conquise par la jupe, on sait déjà que la blogueuse l’achètera lors de son prochain séjour parisien (Stéphanie attention, on t’attend de stilettos fermes au Bottle avec cette jupe, ne nous déçoit pas !). Quant à celles qui aimeraient savoir ce que portée cette pièce donne, allez faire un tour sur le blog d’Adelina. Quant à nous, l’objet du désir chez Isabel Marant demeure la veste en fourrure léopard, à tomber…

Trender s’improvise personal shopper et nous photographie en cabine tout ce qu’elle a pu trouvé de sympa en imprimé léopard chez H&M.  L’idée est bonne, on lui proposerait bien de faire de même chez Topshop. Alors ça donne quoi ? Des moufles hideux, un béret MouiBofBerk et un legging Rrrr. 1 item sur 3 de valable, on fera mieux la prochaine fois mais merci pour le temps de gagné.

Du cuir et du léopard associés, est-ce possible ? Vous diriez non, nous aussi. Mais Sonia nous prouve le contraire sur son blog Fashion Box. L’intro était alléchante mais les photos déçoivent un poil : une jupe en cuir, OK, et… et… de simples ballerines léopard. Ah mais oui mais non, c’est pas du jeu, c’est tout riquiqui les ballerines, c’est triché presque. La prochaine qui arrive à mixer léopard (une vraie pièce, pas un bracelet ou un serre-tête) et cuir, on lui offre son shot de vodka ! Go girls go !

© Pocahondas/Carnets de Mode/Kookaï

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


3 réponses à “Revue de web n°39 : Il me le fauve…”

  1. Tout est dit! 🙂 Bon week-end

  2. Stéphanie dit :

    Bon, il faut que je prévois de sortir de chez IM toutes griffes dehors et le jean remisé dans le paquet.
    A trés vite, au Bottle… Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

Soleil et Coclico

No Way ou Yeeaaah ? (#191)