Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/wordpress-ping-optimizer/cbnet-ping-optimizer.php on line 533
logo

Revue de web n° 8 : A quoi ça sert la frite, si t’as pas les moules ?


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/really-simple-facebook-twitter-share-buttons/really-simple-facebook-twitter-share-buttons.php on line 538

mariniere-revueDe quoi on cause dans la blogosphère cette semaine ? Du tee marin. Parce que c’est pas la modasse qui prend la marinière, c’est la marinière qui prend la modasse. Un point c’est tout.

Pour débuter en autofanfare cette revue de web, on est bien obligé d’admettre que l’on fait partie du gros de la pêche (cf/ Fantaisie marinière). Mais tandis que nous restons dignes à la proue de l’intemporelle galère, que nous propose-t-on à la criée du style ?

Le bon gros chalutier du romantisme suédois :

Dieu que Deedee est timide en exposant là sa collection de marinières durement acquise au fil des ans ! Oui, bon, d’accord, mais quelle collec’ ! 6 marinières accrochées à son ascenseur, telles des moules à leur rocher, nous font la nique et on bave devant tant de créativité.
Non, en vrai, on en aurait presque le mal de mer : face à l’overdose de rayures, notre écran se crypte comme un mauvais porno du premier samedi du mois.

Mais on s’égare, revenons donc à nos moutons et dégustons sans modération le look sauvage de la jeune fille à la bicyclette. H&M, c’est beau comme du Street Art, tiens !

Daphné, sur son blog Mode and the city, nous présente (encore) la marinière H&M. Bon, comme on voit pas grand chose vu que la fille fait dans la photo artistique et romantique (ratée), on ne peut pas vraiment se prononcer. En tous cas, Daphné, elle en a tellement marre à la fin, qu’elle tombe le chèche panthère et enfile un trench pour cacher tout ça. On s’arrache parce que si ça se trouve, elle va vouloir nous entraîner à un cours de cathé, la jeune fille rangée.

Quelle coïncidence. On retrouve la même marinière H&M chez Boudoir Mode . Et là ça rocks a bit more ! Pourtant rien de délirant dans l’accessoirisation de la bête, portée avec un Trend tout con (toujours H&M, on s’en sort pas). Sauf que c’est frais, c’est bon, c’est cool, et que surtout on chausse des Dr Martens payées 1€ chez Emmaüs avec une totale désinvolture. Baby, we love you !

Look réussi chez Marion Rocks. Avec des pièces Zara, H&M et une paire de bottes vintage, Marion te concocte une tenue tout ce qu’il y a de plus décontracté-chic. Et le tee rentré dans la jupe, n’aie crainte Marion, ça pète grave. Encore une fois, on retrouve ici la fameuse marinière manches courtes H&M, inutile de vous dire que si vous voulez sortir du cheptel dignement, mieux vaut acheter la sienne dans une fripe.

Pamela porte, elle aussi, une marinière H&M, mais oh, oh, oh miracle de l’œil aguerri de modeuse, la sienne est à manches longues et aux rayures plus bleues que marines. Bon, elle a pécho l’AUTRE modèle de chez Hennes & Mauritz.
Tous nos espoirs sont tournés vers cette démarche pleine d’originalité. Alors, alors, elle sort du rang ? Désolées, non. On salue la volonté de se démarquer, volonté morte dans l’œuf au moment de l’associer à un jean flare de base. Essaie encore une fois.

On remarquera que beaucoup de filles gardent une allure romantique avec les pièces matelot, peu de rouge sur les lèvres, encore moins de cheveux courts, dommage. Enfin, on compte sur les Anglaises en tourisme à Paris pour nous faire plaisir de ce côté-là. Re-dommage.

Change de cap, mon amiral

Dans son petit pull marine, Anne-So de Cachemire et Soie sort la moue cinématographique pour une fausse candeur ratée mais un style casual-campagne attirant… pour l’hiver. Et nous, on ne veut qu’une chose : en sortir, de cet hiver. Alors pour la marinière rouge, on est en phase avec elle, en revanche, le côté mamie fait des câlins au chien et ne quitte pas son col en laine Kookaï, ça gonfle. Idem pour la jupe et les bottes noires associées, on se croirait en compagnie d’une veuve Corse : de la couleur, de la gaieté bon sang !

Elise a tout bon à l’écrit. Son intro mixe avec légèreté ce qu’il faut de perso, de références, de conso. D’ailleurs, on la cite sans censure, tiens : détournée (la marinière) elle devient un basique indispensable pour assagir des looks trop sexy et calmer le jeu. Ma silhouette préférée étant la jupe en cuir associée à la marinière avec des boots. Tout est dit ? Mmmmh.
Pourquoi dans son Lili-Lab , un tel gouffre entre théorie et pratique ?
Sur les photos plaplates, il n’y a pas grand chose à calmer. Où sont passées jupes en cuir de domina rockeuse et boots arrogants ? (D’accord, elle a quand même les Minelli). Promesse non tenue mais l’intention y était.

Terre, terre à l’horizon !

Inutile de passer deux heures dans sa chambre à plagier les pages mode des magazines quand on peut faire simple et réussi comme un bombec d’antan. Margaux du blog Barock and Roll se laisse avoir par le style navy mais en toute décontraction avec une robe marinière des plus ordinaires : le résultat est étonnamment séduisant. On aurait pu craindre l’effet « grungy sac » et pourtant force est de constater que la robe fluide à rayures, c’est cool.
Cheveux longs détachés, collant noir et manches retroussées, on la copierait bien Margaux, pour un après-midi à flâner au bord du canal St Martin avec Herman Düne et les canards. Le style « Adieu superflu, bonjour fines rayures ! », on aime.

En conclusion, on révise ses classiques et on décale avec subtilité, sans oublier la note d’insolence nécessaire pour nager loin des bancs de thons. Prenez une petite leçon chez l’érudite et un poil rat de bibliothèque Coco qui orchestre le très sérieux Tendances de Mode. C’est pas l’éclate mais un bon phare dans la nuit rayée…

Et surtout, n’oubliez pas de nous prévenir lorsque vous porterez la votre, de marinière, qu’on ne soit pas 200 petits marins lâchés au même moment dans les rues de la ville. D’avance merci.

Crédit photo : Lisa Place

The following two tabs change content below.

besnob

Jennifer + Marie 🙂


21 réponses à “Revue de web n° 8 : A quoi ça sert la frite, si t’as pas les moules ?”

  1. Emma dit :

    j’ai décidé de faire honneur à ce billet, j’ai sorti ma marinière.

  2. violette dit :

    Fais voir qu’on se marre (han han) !

  3. Emma dit :

    et voila avec un beau sourire en plus, dis t’en veux un (de sourire)
    http://www.besnob.fr/wp-content/uploads/2009/03/photo-042.jpg

  4. Marie dit :

    Violette: oui, on a oublié Charly, look sympa, mais trop de fautes d’orthographes qui appellent à la cécité. DOMMAAAAAAGE.
    Emma: trop mignonne avec ton make-up. Tu manges bio, non?

  5. violette dit :

    Emma : Grave que j’en veux un ! je l’ai vu aussi sur Gildas ce matin. Y’a moyen ?

    Marie : J’ai vu pour les fôtes. Ca donne un charme à la marinière, non ? Ah non ?

  6. Emma dit :

    Violette :oui carrément, je te l’envoie !

    Marie : je mange des OGM, ma bouche est toute déformée !

  7. Sandra dit :

    Moi j’en ai une vraie tralalalère!!!! tout ça parce que je ne suis pas très mode et bien aujourd’hui je me la pète!!! D’abord c’est une journée de pétage de melon parce que c’est le printemps et que celui-ci a besoin de s’aérer aujourd’hui!!!!
    Et puis pour une fois je peux rendre jalouse les modeuses………hein que vous êtes jalouses!! ;o))

  8. Zut j’ai pas encore ma marinière so in…
    Je cours chez H&M !

  9. Marion dit :

    Oh merci pour ce petit paragraphe sur moi 🙂
    Et mine de rien.. je n’ai jamais réussi à trouver de marinière dans une friperie ^^

  10. ava dit :

    marion: mais carrément !!! je peux même te dire que j’ai fini par acheter la marin’ suédiche (à manches brèves) après avoir retourné ttes les boutiques vintage de marseille. qu’on le dise haut et clair: la marinière vintage est un MYTHE !

  11. Marie dit :

    Saint James, les filles. Back to the roots.

  12. marieaunet dit :

    Ben voilà tout est dit en conclusion, tout le monde porte la mariniere…enfin non je rectifie…tout le monde porte des marinières H&M, ça me suffit pour pas en porter.

  13. violette dit :

    marieaunet, t’es trop rebelle de l’attitude !

  14. lili-lab dit :

    Hé!hé!Trés bonne analyse trés chère!
    merci de me citer, et il est vrai que le look de mon blog reste un peu sage. C’est avec ce look que les plus sages commenceront à sortir la marinière avant de se lancer dans des combinaisons plus subtiles comme marinière plus pantalon façon trellis kaki ou beige encore mieux si c’est une forme carrot pant et talons dorés…celui là aussi on le voit pas sur mon blog : quelle manipulatrice je suis!
    merci en tout les cas je me range à ta conclusion!

  15. Coline dit :

    Meeeerde je me rend compte que je n’ai pas de marinière… pour une blogueuse qui se veut mode ca la fout mal, nan?

  16. julia dit :

    sympa ce blog et ce post j’ai sorti moi aussi ma marinière !! =)

  17. BritBrit dit :

    Ma mère m’en a commencé une en tricot quand j’avais 13 ans… J’attends toujours patiemment. Par contre mes 13 ans ont fui :s

  18. Marie dit :

    BritBrit : On est moches aussi à 13 ans, parfois, souvent. Mais elle l’a commandé où?

  19. Noémie dit :

    Et moi aussi je fais honneur :). Mais je ne sais toujours pas avec quoi marié mes deux marinières (une rouge & une bleu , c’est off ?! ). Good night :).

  20. Thank you for the post on your blog. Do you provide an RSS feed?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE

A chacune son style

Maintenant, ré-gi-me