Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/wordpress-ping-optimizer/cbnet-ping-optimizer.php on line 533
logo

Est-ce une bonne idée ?…


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/14/d268350180/htdocs/wp-content/plugins/really-simple-facebook-twitter-share-buttons/really-simple-facebook-twitter-share-buttons.php on line 538

Maillot_marimekko_hm
La collection Marimekko pour H&M, c’est un enchantement : ces couleurs, ces imprimés, toute cette bonne humeur est une cure de vitamines pour les rétines. Mais les porter, c’est quand même une autre histoire. Déjà, si tu es ronde, à moins d’aimer l’effet montgolfière, tu oublies. Puis, les pantalons à pois orange, je ne sais pas vous mais moi ça me rappelle les touristes allemandes sur la Riviera. Alors ce maillot, également disponible en kaki et orange, me laisse perplexe : est-ce vraiment une bonne idée ? Pourtant j’adore la coupe, mais les pois sur des jambes blanches et lourdes…
Maillot de bain Marimekko pour H&M, 29,90 €.
Credit photo : H&M

The following two tabs change content below.

Jennifer

journaliste web
Avec son cœur d’arty choc, Jennifer de Tougarinoff, aristo bobo chic, nous régale de son regard clair sur la mode, les people, les gadgets, les souliers, la vie et (re) la mode, j’insiste. Journaliste et blogueuse pointue, trentenaire et totalement parisienne, (voilà, c’est fait pour les catégories socio professionnelles, que la belle explose régulièrement), Jen est au fait de l’actualité du monde et du coin de sa rue ; elle épingle façon vaudou tout ce qui anime les filles. Contact : jennifer@besnob.fr


26 réponses à “Est-ce une bonne idée ?…”

  1. Marie H dit :

    J’adore, je me vois déjà en pin-up de la playa, la crinière au vent. Pour une fois, un peu d’autobronzant progressif sur les jambes, ça peut le faire, non?
    De toutes façons vu la forme très couvrante du maillot, mieux vaut oublier la séance bronzette avec.

  2. Marie H dit :

    J’adore, je me vois déjà en pin-up de la playa, la crinière au vent. Pour une fois, un peu d’autobronzant progressif sur les jambes, ça peut le faire, non?
    De toutes façons vu la forme très couvrante du maillot, mieux vaut oublier la séance bronzette avec.

  3. yaya dit :

    🙂 en rentrant dans h&m la dernière fois j’ai pensé la même chose que toi. C’est joli comme ça sur les portant mais les motifs sont trop gros, les couleurs trop saccadées. Enfin j’ai du mal à m’imaginer les porter.

  4. yaya dit :

    🙂 en rentrant dans h&m la dernière fois j’ai pensé la même chose que toi. C’est joli comme ça sur les portant mais les motifs sont trop gros, les couleurs trop saccadées. Enfin j’ai du mal à m’imaginer les porter.

  5. PinkLady dit :

    La coupe, je dis oui, l’imprimé, je dis non. Un peu trop seventies pour moi. Les seventies qu’on aimerait oublier.

  6. PinkLady dit :

    La coupe, je dis oui, l’imprimé, je dis non. Un peu trop seventies pour moi. Les seventies qu’on aimerait oublier.

  7. AAA dit :

    Je t’ai vu à la fée verte, sincèrement t’es pas grosse du tout, Jen.

    Bon t’avais un peu de bouton sur la joue (genre y’a quinze jour ou trois semaines) et en plus je t’ai surprise en train de fûmer alors que sur ton blog, tu disais que t’avais arrêté !
    Et que t’allais pas au rdv. Là tu étais au rdv pourtant avec un mec brun frisé, blanc comme un cachet d’aspirine.

    T’es bien foutue donc pas de quoi hésiter devant ce maillot (sauf niveau goût et couleur) et préserve un peu ta graisse d’ailleurs parce qu’avec ça, à trente et quarante ans, t’auras pas de rides.

  8. AAA dit :

    Je t’ai vu à la fée verte, sincèrement t’es pas grosse du tout, Jen.

    Bon t’avais un peu de bouton sur la joue (genre y’a quinze jour ou trois semaines) et en plus je t’ai surprise en train de fûmer alors que sur ton blog, tu disais que t’avais arrêté !
    Et que t’allais pas au rdv. Là tu étais au rdv pourtant avec un mec brun frisé, blanc comme un cachet d’aspirine.

    T’es bien foutue donc pas de quoi hésiter devant ce maillot (sauf niveau goût et couleur) et préserve un peu ta graisse d’ailleurs parce qu’avec ça, à trente et quarante ans, t’auras pas de rides.

  9. Jennifer dit :

    Merde !
    1/ je suis grillée en train de m’en griller une dans un quartier où normalement je connais personne.
    2/ évidemment je vais dans les quartiers où je connais personne quand le nutella a fini d’anéantir ma face
    3/ le mec blanc comme un cachet d’aspirine, il appréciera (t’as raison cela dit)
    4/ je suis bien foutue ? youhou !
    5/ mince, qui es-tu psycho ?!! 😉

  10. Jennifer dit :

    Merde !
    1/ je suis grillée en train de m’en griller une dans un quartier où normalement je connais personne.
    2/ évidemment je vais dans les quartiers où je connais personne quand le nutella a fini d’anéantir ma face
    3/ le mec blanc comme un cachet d’aspirine, il appréciera (t’as raison cela dit)
    4/ je suis bien foutue ? youhou !
    5/ mince, qui es-tu psycho ?!! 😉

  11. AAA dit :

    Bien sûr que t’es bien foutue !
    Et t’es trop mignonne aussi, surtout avec ton acnée, on dirait une adolescente qui revient de sa première boum.

    Bon, t’es moins belle que moi avec mon magnifique jean je sais plus sa marque. Celui avec deux poches devant. Une marque genre « Senso ». en tout cas avec un O au bout.

    Ton mec cachet d’aspirine n’arrêtait pas de me regarder, par miroir interposé, dis-lui d’être plus discret quand il matte des filles.
    Franchement, j’avais honte pour lui. C’était limite gênant. D’autant que j’étais moi-même en train de draguer, du coup ça me coupait mes effets sur ma proie.

  12. AAA dit :

    Bien sûr que t’es bien foutue !
    Et t’es trop mignonne aussi, surtout avec ton acnée, on dirait une adolescente qui revient de sa première boum.

    Bon, t’es moins belle que moi avec mon magnifique jean je sais plus sa marque. Celui avec deux poches devant. Une marque genre « Senso ». en tout cas avec un O au bout.

    Ton mec cachet d’aspirine n’arrêtait pas de me regarder, par miroir interposé, dis-lui d’être plus discret quand il matte des filles.
    Franchement, j’avais honte pour lui. C’était limite gênant. D’autant que j’étais moi-même en train de draguer, du coup ça me coupait mes effets sur ma proie.

  13. Jennifer dit :

    ah ah ah ! et pan ! je lui passerai le message, il va adorer : t’étais au comptoir alors, hmmm oui il te trouvait à son goût si c’est toi. Ah la fée verte et ses fameux miroirs…
    La prochaine fois, fais-moi le coucou. On repérera les canons du jour 😉

  14. Jennifer dit :

    ah ah ah ! et pan ! je lui passerai le message, il va adorer : t’étais au comptoir alors, hmmm oui il te trouvait à son goût si c’est toi. Ah la fée verte et ses fameux miroirs…
    La prochaine fois, fais-moi le coucou. On repérera les canons du jour 😉

  15. AAA dit :

    Non non, pas au comptoir.

    Vous, vous étiez à coté de la vitre, coté rue (mais pas rue de la Roquette, l’autre petite rue qui fait l’angle, je sais pas son nom).

    Moi, j’étais trois ou quatre tables plus vers ta droite sur la même rangée que vous. Mais en allant vers le fond du café. Là où tout est boisé.

    Par miroir interposé, j’avais vue sur ton copain, en effet.

    Je me souviens bien puisqu’à un moment j’ai relevé la tête et je choppe son regard dans la glace.

    Une fois, deux fois, trois fois.

    Là, j’ai eu un doute, je me suis demandée si on ne se connaissait, sa tête me disait quelque chose.

    Et tout à coup, paf !

    Ca me revient : la couverture du « Horla » édition de poche.

    (en fait l’auto-portrait de Courbet…
    Je l’ai découvert cette année en allant à l’expo retrospective du peintre).

    Voilà pourquoi j’avais cette impression de déjà vu avec lui.

    Brrrr… Je me suis reconcentrée sur ma proie masculine quand je t’ai aperçue.
    Evidemment pour toi, aucun doute, vue la bouille de pré ado dans le pâté…

    Et après je vous ai plus regardé mais quelques minutes plus tard, je te vois (encore grâce au miroir) en train de fumer dehors !!!

    Tsss-tsss.

    Voilà.

    Bon perso, je ne peux plus aller à « la fée verte » parce que ma proie habite dans le quartier et comme on a décidé de ne plus jamais se revoir, c’est un périmètre que je vais éviter ces 50 prochaines années.

    Enfin, ça fait au moins 30 fois qu’on dit qu’on ne doit plus se revoir et qu’on coupe les ponts. Enfin, je vais pas te faire un dessin, tu dois connaître ça ;-)))

  16. AAA dit :

    Non non, pas au comptoir.

    Vous, vous étiez à coté de la vitre, coté rue (mais pas rue de la Roquette, l’autre petite rue qui fait l’angle, je sais pas son nom).

    Moi, j’étais trois ou quatre tables plus vers ta droite sur la même rangée que vous. Mais en allant vers le fond du café. Là où tout est boisé.

    Par miroir interposé, j’avais vue sur ton copain, en effet.

    Je me souviens bien puisqu’à un moment j’ai relevé la tête et je choppe son regard dans la glace.

    Une fois, deux fois, trois fois.

    Là, j’ai eu un doute, je me suis demandée si on ne se connaissait, sa tête me disait quelque chose.

    Et tout à coup, paf !

    Ca me revient : la couverture du « Horla » édition de poche.

    (en fait l’auto-portrait de Courbet…
    Je l’ai découvert cette année en allant à l’expo retrospective du peintre).

    Voilà pourquoi j’avais cette impression de déjà vu avec lui.

    Brrrr… Je me suis reconcentrée sur ma proie masculine quand je t’ai aperçue.
    Evidemment pour toi, aucun doute, vue la bouille de pré ado dans le pâté…

    Et après je vous ai plus regardé mais quelques minutes plus tard, je te vois (encore grâce au miroir) en train de fumer dehors !!!

    Tsss-tsss.

    Voilà.

    Bon perso, je ne peux plus aller à « la fée verte » parce que ma proie habite dans le quartier et comme on a décidé de ne plus jamais se revoir, c’est un périmètre que je vais éviter ces 50 prochaines années.

    Enfin, ça fait au moins 30 fois qu’on dit qu’on ne doit plus se revoir et qu’on coupe les ponts. Enfin, je vais pas te faire un dessin, tu dois connaître ça ;-)))

  17. Jennifer dit :

    c’est marrant que tu parles de ce tableau… enfin bref, gloire aux périmètres tabous, moi c’est le 18eme en ce moment. M’en fous, c’était trop loin de toutes façons 😉

  18. Jennifer dit :

    c’est marrant que tu parles de ce tableau… enfin bref, gloire aux périmètres tabous, moi c’est le 18eme en ce moment. M’en fous, c’était trop loin de toutes façons 😉

  19. AAA dit :

    Je ‘en fous, je m’en fous, je m’en fous. A force de se dire ça sur les mecs qui nous brise, on va finir lesbienne 😉

  20. AAA dit :

    Je ‘en fous, je m’en fous, je m’en fous. A force de se dire ça sur les mecs qui nous brise, on va finir lesbienne 😉

  21. AAA dit :

    brisent au pluriel.
    Encore heureux d’ailleurs.

  22. AAA dit :

    brisent au pluriel.
    Encore heureux d’ailleurs.

  23. Marie H dit :

    Ok, la petite rue sur le côté de la fée verte: rue Basfroi.
    Disons que j’habite à un jet de pierre. Faites signe quand vous allez sur mon territoire.

  24. Marie H dit :

    Ok, la petite rue sur le côté de la fée verte: rue Basfroi.
    Disons que j’habite à un jet de pierre. Faites signe quand vous allez sur mon territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

YOU MAY LIKE